A-Finistere.jpgA-Groupama-logo.jpgB-lelelegramme.jpgBrest.jpgCA.jpgEven-groupe  logo 100X100.jpgF-Bleu-BreizhIzel-Filet.gifFrance3.jpgLeclerc.jpgOuestFrance.jpgPLCL.jpgPaysAbers.jpgTanguy.jpglogo---region-Bretagne-noir-90X90.JPGlogo-BreizhPunishers.jpglogo-kervran.jpglogo-leadermat.jpglogo-pichon.jpglogo-sport-b.jpgtrecobat-logo.jpg
INFORMATIONS
: Tous nos remerciements aux partenaires, aux bénévoles et à toutes les autres personnes qui ont contribué à la réussite sportive et populaire des championnats de France des 7 et 8 janvier. N’hésitez pas à consulter les nombreux articles de presse et les photos relatifs à cet évènement exceptionnel !  

Thomas Voeckler sur ses terres

le .

Conquis par Lanarvily, Thomas Voeckler s'alignera pour la troisième fois au départ du Circuit du Mingant, dimanche. Le meilleur grimpeur du dernier Tour de France reprendra ensuite la route pour sa 13e saison professionnelle. Morceaux choisis.

Les engagés

SA SAISON 2012. «Je ne m'attendais jamais à réaliser pareille saison (NDLR: meilleur grimpeur du Tour de France, deux victoires d'étapes...). Comme je ne m'attendais pas à réaliser pareille saison début 2011 (4edu Tour de France, dix jours en jaune...) et comme je ne m'attendais jamais à réaliser pareille saison début 2010 (champion de France, vainqueur du GP du Québec...). Pour être honnête, depuis 2009, je me surprends chaque année. Bon, je sais très bien que ça va bien finir par s'arrêter, j'espère simplement que cela ne sera pas pour cette saison. A 33 ans, je n'ai plus l'ambition de progresser physiquement, j'espère juste conserver le niveau qui était le mien ces deux dernières saisons.»

 

LA RUMEUR, LES CRITIQUES. «Quand la révélation d'une enquête préliminaire sur la formation Europcar est sortie juste avant le Tour 2012, au début, cela m'a fait ni chaud, ni froid. En revanche, quand je me suis retrouvé en conférence de presse à Liège et que l'on me posait des questions comme si j'étais un coureur dopé, j'en avais gros sur la patate et je n'avais qu'une envie: rentrer chez moi. L'affaire a été classée sans suite, j'ai tourné la page. Après, certaines personnes se moquent de moi en me voyant grimacer ou tirer la langue sur le vélo et parlent de cinéma; qu'elles se rassurent, je ne me trouve pas non plus très beau dans l'effort. Et puis, si ça leur fait plaisir... D'un autre côté, elles n'ont qu'à essayer de souffrir autant sur le vélo et on verra le comportement qu'elles adopteront...»

 

LES AVEUX D'ARMSTRONG. «Je n'ai pas regardé. Quand on avoue quelque chose lorsque l'on n'a pas le choix, ce n'est quand même pas tout à fait pareil que lorsque l'on avoue de bonne foi, sans s'y sentir obligé. Non, ses aveux ne m'ont pas ému aux larmes. Armstrong, c'est un personnage. Ce n'était pas le genre de coureur à qui vous disiez"Ça va, vieille branche?" en lui tapant dans le dos lorsque vous le croisiez. Quoi qu'on en dise, il était respecté dans le peloton. Maintenant, je ne lui ai jamais ciré les pompes non plus. Quand on voit dans quel état il est actuellement, est-ce qu'il est plus heureux que quelqu'un qui se lève tous les matins pour faire vivre honnêtement sa famille? J'en doute.»

 


LE CYCLISME FRANÇAIS. «Cela fait quatre ou cinq ans que je répète que la génération qui arrive sera largement supérieure à la mienne et à celle des Casar, Chavanel, Fédrigo. Ça se confirme et, très sincèrement, ça fait plaisir de voir les jeunes taper dedans. Pinot, Démare, Bouhanni, Vichot à la Française, Rolland et Coquard chez nous (Europcar), potentiellement, c'est très fort.» 
SA SAISON 2013. «Rares sont les coureurs capables d'annoncer un objectif en début de saison et de mettre dans le mille. Je n'en fais pas partie, en tout cas. Et je ne dis pas cela pour m'enlever la pression. L'an dernier, j'espérais vraiment être bien sûr Paris-Nice mais cela n'avait pas du tout été le cas. Cette fois, peut-être... J'espère également jouer ma carte sur les"historiques"comme Liège-Bastogne-Liège, l'Amstel ou la Lombardie. Avec un peu de réussite, sait-on jamais. Mais ça, c'est un paramètre que l'on ne maîtrise pas.» 
LANARVILY. «Avec l'épreuve de La Mézière, samedi en Ille-et-Vilaine, ce sera mon seul cyclo-cross de l'hiver. Cela va me permettre de bien débloquer le moteur avant les premières courses. Ce sera également une façon de joindre l'utile à l'agréable puisque je vais effectuer le déplacement en camping-car, avec mon épouse et mes deux enfants (Maé et Lila). Il s'agira probablement de mon dernier week-end en famille avant le mois d'août... Je suis content de revenir àLanarvily, je n'y ai que des bons souvenirs.»

  • Recueilli par Philippe Priser Le Télégramme 25-01-2013