A-Finistere.jpgA-Groupama-logo.jpgB-lelelegramme.jpgBrest.jpgCA.jpgEven-groupe  logo 100X100.jpgF-Bleu-BreizhIzel-Filet.gifFrance3.jpgLeclerc.jpgOuestFrance.jpgPLCL.jpgPaysAbers.jpgTanguy.jpglogo---region-Bretagne-noir-90X90.JPGlogo-BreizhPunishers.jpglogo-kervran.jpglogo-leadermat.jpglogo-pichon.jpglogo-sport-b.jpgtrecobat-logo.jpg
INFORMATIONS
: Tous nos remerciements aux partenaires, aux bénévoles et à toutes les autres personnes qui ont contribué à la réussite sportive et populaire des championnats de France des 7 et 8 janvier. N’hésitez pas à consulter les nombreux articles de presse et les photos relatifs à cet évènement exceptionnel !  

Miguel Martinez

le .

Miguel Martinez, l'ancien champion olympique de VTT sera dimanche à lanarvily.

 

Une agression a incité Miguel Martinez à renouer avec le haut niveau à 37 ans. Objectif les JO de Rio en 2016. En attendant, le champion olympique 2000 de VTT se « remet en route » grâce au cyclo-cross. Comme à Lanarvily, dimanche par exemple.

« Je me suis engagé pour trois ans », annonce le Nivernais qui a participé dimanche aux Championnats de France de cyclo-cross conclus à Lignières (Cher) par une anonyme 39e place.« Pour le cyclo-cross, on s'y est pris un peu tard », explique Miguel Martinez qui s'appuie sur la structure de Dominique Pezard au club de Montrichard (Loir-et-Cher). « Il faut une remise en route. Mais l'important est ailleurs : j'ai retrouvé l'envie comme à mes débuts. » Champion du monde espoirs de cyclo-cross avant de briller dans le cross-country VTT (champion du monde et olympique en 2000), le fils de l'ancien meilleur grimpeur du Tour explique son retour dans le peloton. Quatre ans après avoir mis un terme définitif à sa carrière professionnelle sur route.

 

Agressé en 2012

« J'ai été agressé en 2012 quand on a volé ma voiture dans le sud de la France. J'ai eu une perte de connaissance, je suis passé près de la mort. Je me suis rendu compte ensuite que j'avais toujours envie de courir, que la compétition me manquait. »

« Les JO de Rioje veux y croire »

Au fil de quelques entraînements avec son frère Yannick, son cadet de 12 ans qui a rejoint cet hiver l'équipe Europcar, l'aîné a laissé mûrir le projet fou de son retour. Il a obtenu la confiance d'anciens sponsors (« en Italie, pas en France », relève-t-il) et a retrouvé un niveau qui le rend sélectionnable en équipe de France. Jusqu'à son succès spectaculaire au Roc d'Azur, l'événement VTT de fin de saison, en octobre dernier.« J'ignorais jusqu'à quel niveau je pourrais aller en VTT, affirme Miguel Martinez. Les JO de Rio, je veux y croire. Mais, si j'y vais, c'est que j'aurais mérité ma place sportivement ».

 

Article Le TELEGRAMME 15-01-2014