A-Finistere.jpgA-Groupama-logo.jpgB-lelelegramme.jpgBrest.jpgCA.jpgEven-groupe  logo 100X100.jpgF-Bleu-BreizhIzel-Filet.gifFrance3.jpgLeclerc.jpgOuestFrance.jpgPLCL.jpgPaysAbers.jpgTanguy.jpglogo---region-Bretagne-noir-90X90.JPGlogo-BreizhPunishers.jpglogo-kervran.jpglogo-leadermat.jpglogo-pichon.jpglogo-sport-b.jpgtrecobat-logo.jpg
INFORMATIONS
: Tous nos remerciements aux partenaires, aux bénévoles et à toutes les autres personnes qui ont contribué à la réussite sportive et populaire des championnats de France des 7 et 8 janvier. N’hésitez pas à consulter les nombreux articles de presse et les photos relatifs à cet évènement exceptionnel !  

Mourey et les autres

le .

Avec neuf des onze premiers des championnats de France de Lignières au départ, la 57eédition du Circuit du Mingant se résumera à une affaire de spécialistes, demain à Lanarvily. Francis Mourey, le meilleur d'entre eux, devrait encore diriger les débats.

Cyril Gautier risque de se retrouver bien esseulé, ce dimanche, sur les bords de l'Aber-Wrac'h. Le Costarmoricain de l'équipe Europcar - c'est assez rare pour être souligné - sera le seul et unique « routier » à en découdre dans la vallée du Mingant. Patrick Le Her a eu beau faire chauffer son téléphone, l'organisateur de Lanarvily n'a eu droit qu'à des fins de non-recevoir de la part des professionnels de la route. Entre une saison 2014 qui a déjà commencé (Tropicale Amissa Bongo au Gabon) ou qui débute lundi (Tour Down Under en Australie, Tour de San Luis en Argentine) et les derniers stages de préparation, tous les pros sollicités (dont Sylvain Chavanel et Pierre Rolland) ou presque ont décliné l'invitation.



Neuf sur onze

Seul Cyril Gautier était disponible. Et pour cause : le coureur breton a été dispensé du stage de la formation vendéenne à Calpe (Espagne) afin d'assister à la naissance de son premier enfant (Théo a vu le jour mardi).Il faudra donc patienter jusqu'en janvier 2016 - il n'y aura pas d'épreuve organisée en 2015 - pour espérer voir un cador de la route débarquer dans le Finistère-Nord, puisque la 58eédition du Mingant servira de support, en décembre prochain, à la grande finale du Challenge national.Cela dit, les meilleurs spécialistes français n'attendront pas le 14 décembre pour faire le déplacement à Lanarvily puisque la plupart d'entre eux répondront à l'appel dès demain. A défaut de routiers de renom, Patrick Le Her a, en effet, convaincu neuf des onze premiers des championnats de France de Lignières-en-Berry de se retrouver, une semaine plus tard, dans les prairies de Jean Le Hir.

Une premièrepour Mourey ?

Francis Mourey en fait naturellement partie et le Franc-Comtois devrait en profiter pour réparer une anomalie. Celui qui est entré dans l'histoire de sa discipline en s'adjugeant un huitième titre national dans le Cher ne s'est bizarrement jamais imposé à Lanarvily avec un maillot bleu-blanc-rouge sur le dos. Il y a été sacré à deux reprises (2007 et 2011) sous les couleurs blanches de la FDJ, mais son coéquipier Arnold Jeannesson lui avait damné le pion l'an dernier. Avec la marge qu'il possède désormais sur ses adversaires, il semble à l'abri de pareille mésaventure, demain, sur un circuit annoncé particulièrement gras.

Des accessits disputés

Ses rivaux ne se bercent pas d'illusions. « Quand on termine deuxième derrière lui, c'est un peu comme si on avait gagné... », résume Fabien Canal (Armée de terre), dauphin de Francis Mourey, dimanche dernier, en région Centre. « A Lignières, personne n'a voulu se brûler les ailes en essayant de l'accompagner. Dès le premier tour, on l'a laissé partir... », reprend Nicolas Bazin (US Domont), 3edans le Berry.Les deux amateurs signeraient des deux mains pour un nouveau podium, mais celui-ci est loin d'être acquis. À l'inverse du champion de France, Canal et Bazin ne possèdent aucune garantie face aux Perrot, Chainel, Gadret, Jeannesson, Boulo, Le Corre, Roussel, Colombatto, Pion ou autres Martinez et la lutte pour le premier accessit sera brûlante. Francis Mourey devrait l'observer dans son rétroviseur.
LE PROGRAMME
13 h : départ des minimes (pour 20'), des cadets (30') et des dames (40'). 14 h 15 : départ des juniors et des espoirs (pour 40'). 15 h 30 : départ des élites (pour 1 h).

  • Philippe Priser

Deux autres champions de France au rendez-vous

L'ÉQUIPE DE FRANCE AU COMPLET. Les cinq crossmen retenus en équipe de France pour les championnats du monde d'Hoogerheide (Pays-Bas), le 2 février, seront tous à pied d'oeuvre dans le Finistère. Une semaine après avoir gagné leur sélection dans le Cher, Mourey, Canal, Bazin, Perrot et Chainel retrouveront Gadret, Jeannesson, Boulo, Le Corre, Roussel, Colombatto, Martinez et autres Pion dans le Finistère.
UN SEUL BELGE.
Six coureurs étrangers viendront s'étalonner face aux tricolores français demain : trois Tchèques (Eberl, Lasak et Surcina), un Britannique (Clarkson), un Néerlandais déjà apperçu dans le Mingant (Al) et un Belge (Van Campernolle). Ce dernier possède les meilleures références : médaillé de bronze des championnats d'Europe espoirs en 2009, il s'était classé 7el'an dernier à Lanarvily.
GAULTIER ET CRISPIN SERONT LÀ.
Francis Mourey ne sera pas le seul à étrenner son maillot bleu-blanc-rouge dans la vallée du Mingant. La Costarmoricaine Emeline Gaultier, sacrée chez les juniors à Lignières-en-Berry, et le Finistérien Mickaël Crispin, titré dans la catégorie cadets, seront également au rendez-vous. A Lanarvily, la jeune Bretonne de Saint-Brandan sera confrontée à l'ancienne double championne de France et désormais vice-champion de France élites, Lucie Chainel.Maxime Carriou (UC Quimperlé), le champion de Bretagne juniors, sera le favori de la course des 17-18 ans, tandis que Tony Périou (Bic 2000), à domicile ou presque, ne devrait pas être loin de la victoire en espoirs.

Article  Le TELEGRAMME 18-01-2014