A-Finistere.jpgA-Groupama-logo.jpgB-lelelegramme.jpgBrest.jpgCA.jpgEven-groupe  logo 100X100.jpgF-Bleu-BreizhIzel-Filet.gifFrance3.jpgLeclerc.jpgOuestFrance.jpgPLCL.jpgPaysAbers.jpgTanguy.jpglogo---region-Bretagne-noir-90X90.JPGlogo-BreizhPunishers.jpglogo-kervran.jpglogo-leadermat.jpglogo-pichon.jpglogo-sport-b.jpgtrecobat-logo.jpg
INFORMATIONS
: Tous nos remerciements aux partenaires, aux bénévoles et à toutes les autres personnes qui ont contribué à la réussite sportive et populaire des championnats de France des 7 et 8 janvier. N’hésitez pas à consulter les nombreux articles de presse et les photos relatifs à cet évènement exceptionnel !  

Bleu-blanc-rouge et beaux nez rouges

le .

La magie de Lanarvily a encore joué. Hier, les coureurs et les spectateurs sont rentrés chez eux avec le sentiment d'avoir vécu un beau dimanche à la campagne.


Bon, tous les goûts sont dans la nature mais avouez que Patrick Le Her et Jean Le Hir ne répondent pas tout à fait aux mêmes canons de la beauté que les miss météo de la télé. N'empêche que ces deux solides gaillards sont autrement plus doués pour faire la pluie et le beau temps. Enfin, la pluie, on ne sait pas. Mais, le beau temps, c'est sûr.Appelez ça comme vous voulez, magie ou sorcellerie, mais il est évident qu'àLanarvily, ils ont un truc. Il peut tomber des cordes, des hallebardes ou même pire (on ne veut surtout pas être grossier...) dans la semaine mais le jour de leur cyclo-cross, ils ont l'art de vous dégoter un joli coin de ciel bleu et un temps sec. Avec juste assez de fraîcheur pour doter coureurs et spectateurs de beaux nez rouges.

Brassées de gloire

Magique, la terre léonarde ! Tellement magique qu'elle vous permet de récolter en Bretagne de pleines brassées de gloire alors que les graines ont été semées une semaine plus tôt dans le Berry... Emeline Gaultier et Mickaël Crispinpeuvent vous le certifier. Emeline, c'est la Costarmoricaine de Saint-Brandan, sacrée championne de France juniors à Lignières-en-Berry. Mickaël, c'est le Finistérien de Milizac, revenu du Cher avec la tunique bleu-blanc-rouge du meilleur cadet.« Ah non, ce n'est pas du tout pareil que de courir avec le maillot d'Hennebont Cyclisme ! Les gens applaudissent plus, ils t'encouragent, savent qui tu es. Je n'avais encore jamais connu un engouement pareil », avouait, hier, Emeline (17 ans depuis novembre), toute surprise d'être aussi entourée après sa nouvelle victoire.Mickaël, lui aussi, brutalisait sa timidité naturelle pour répondre aux sollicitations après son succès à Lanarvily. « Ça fait super-plaisir de courir avec ce maillot. Il est beau, en plus ! J'ai eu davantage d'encouragements que jamais, ça gueule plus. » Mais, pour l'instant (et ça ne devrait pas changer tant il respire la modestie), il trouve toujours un casque à sa taille. Même les applaudissements des copains à son retour, lundi dernier, au collège de Guilers n'ont pas fait enfler son tour de tête.

Conte de fées

« C'est en venant ici en spectateur, je ne sais plus quand, que j'ai commencé à aimer le cyclo-cross », avouait le Martiniquais, juste avant d'être convié, comme Emeline Gaultier, à rejoindre Francis Mourey pour l'inévitable photo des trois champions de France.Imaginez un peu le bonheur de Mickaël. Il a posé avec Mourey, son modèle, et il portait le même maillot bleu-blanc-rouge que lui. C'est beau comme un conte de fées et émouvant à faire couler de beaux nez rouges.On vous l'a dit : Lanarvily, c'est magique.

  • Jérôme Le Gall

 

Article LE TELEGRAMME 20-01-2014