A-Finistere.jpgA-Groupama-logo.jpgB-lelelegramme.jpgBrest.jpgCA.jpgEven-groupe  logo 100X100.jpgF-Bleu-BreizhIzel-Filet.gifFrance3.jpgLeclerc.jpgOuestFrance.jpgPLCL.jpgPaysAbers.jpgTanguy.jpglogo---region-Bretagne-noir-90X90.JPGlogo-BreizhPunishers.jpglogo-kervran.jpglogo-leadermat.jpglogo-pichon.jpglogo-sport-b.jpgtrecobat-logo.jpg
INFORMATIONS
: Tous nos remerciements aux partenaires, aux bénévoles et à toutes les autres personnes qui ont contribué à la réussite sportive et populaire des championnats de France des 7 et 8 janvier. N’hésitez pas à consulter les nombreux articles de presse et les photos relatifs à cet évènement exceptionnel !  

Victoire de Bonnand le 25-01-2009

le .

Vingt ans après sa victoire en juniors à Lanarvily, Cyrille Bonnand a remporté l'épreuve reine, hier dans la vallée du Mingant....
Le feu follet des Bleus de France a devancé d'un souffle le Belge Berden.


Il n'a pas pu lever les bras en franchissant la ligne d'arrivée et c'est là son seul regret. En quête d'un succès depuis tant et tant d'années sur les terres du Vicomte, Cyrille Bonnand est parvenu à ses fins, hier après-midi. À 38ans bien sonnés. Au bord des crampes, au bout de l'effort et d'une dernière ligne droite irrespirable, l'Albigeois (exilé dans l'Oise) a ainsi pris l'ascendant sur le Flamand Ben Berden, déjà dauphin de Julien Belgy l'an passé.


Mano a mano
Le récent médaillé de bronze des derniers championnats de France avait les jambes en flanelles, cette fois, et n'a jamais fait illusion. Berden, auteur d'un départ supersonique, et Bonnand ne lui en ont d'ailleurs pas vraiment laissé l'occasion: sur un circuit rendu extrêmement boueux (à certains endroits) par les intempéries, les deux hommes forts du jour ont, en effet, provoqué d'entrée la grande lessive. Florian Le Corre et Matthieu Boulo, les deux meilleurs Bretons, ont tenté de s'accrocher aux branches du Mingant durant les deux premières boucles avant de lâcher prise à leur tour. De manière inéluctable... «Berden est parti hyper vite et quand j'ai réussi à rentrer sur lui, j'ai compris que j'avais pris la bonne roue. J'ai compris que c'était lui le client», racontait Cyrille Bonnand après s'être offert un magnifique mano a mano avec le professionnel de la formation Revor Jartazi.
«En camping chez Jean Le Hir»

«Dans les deux derniers tours de circuit, je me disais que j'étais en course pour la dernière grande victoire de ma carrière et que je n'avais pas le droit de me rater. Je l'ai décramponné plusieurs fois mais il a toujours réussi à recoller», poursuivait l'ancien lauréat du Challenge national (vice-champion de France à deux reprises et champion de France VTT en 1996), contraint de sortir le sprint de sa vie pour triompher enfin sur les bords de l'Aber-Wrac'h. «J'aurais bien aimé la savourer en levant les bras devant tout ce public...», ajoutait encore celui, c'était écrit, devait finir par s'imposer dans les champs du Vicomte. «Petit, j'étais venu avec mon père en caravane à Lanarvily. Il travaillait pour l'EDF et je l'avais accompagné jusque ici. On avait passé quinze jours dans la cour de Jean (Le Hir). Gagner ici aujourd'hui, vingt ans après ma victoire en juniors, je me dis que je peux raccrocher le vélo...»

  • Philippe Priser