A-Finistere.jpgA-Groupama-logo.jpgB-lelelegramme.jpgBrest.jpgCA.jpgEven-groupe  logo 100X100.jpgF-Bleu-BreizhIzel-Filet.gifFrance3.jpgLeclerc.jpgOuestFrance.jpgPLCL.jpgPaysAbers.jpgTanguy.jpglogo---region-Bretagne-noir-90X90.JPGlogo-BreizhPunishers.jpglogo-kervran.jpglogo-leadermat.jpglogo-pichon.jpglogo-sport-b.jpgtrecobat-logo.jpg
INFORMATIONS
: Tous nos remerciements aux partenaires, aux bénévoles et à toutes les autres personnes qui ont contribué à la réussite sportive et populaire des championnats de France des 7 et 8 janvier. N’hésitez pas à consulter les nombreux articles de presse et les photos relatifs à cet évènement exceptionnel !  

53è édition du Circuit du Mingant à Lanarvily. ... Plus belge la vie

le .

 

Quatre Belges aux quatre premières places! Les crossmen du Plat Pays, rien de surprenant, n'ont pas laissé l'ombre d'une chance à leurs adversaires, hier après-midi. Plus belge la vie à Lanarvily...

 

Articles -- Le Télégramme – 25/01/2010




Un an avant d'accueillir les championnats de France (les quatrièmes de sa folle histoire), la vallée du Mingant a donné lieu à un mini-championnat de Belgique, hier. Rob Peeters, Ben Berden, Tom Van den Bosh et Jan Verstraeten - l'ordre d'arrivée à l'heure du goûter - n'ont peut-être pas la classe de leurs illustres compatriotes, Niels Albert et Sven Nys, mais les quatre mousquetaires sont tous référencés sur la scène internationale.


Au pied du podium en Belgique

Rob Peeters, le lauréat de cette 53eédition printanière, a ainsi décroché la médaille de bronze des championnats du monde espoirs en 2006 (derrière Albert et Stybar, les deux meilleurs de la planète cyclo-cross actuellement) et s'est récemment classé quatrième de son championnat national. Quand on sait l'incroyable niveau du championnat de Belgique... Professionnel depuis 2007 (Landbouwkrediet puis Telenet-Fidea), Peeters jouit, qui plus est, d'une petite notoriété outre-quiévrain où il possède un site internet officiel et un club de supporters dans la région d'Anvers. Le taiseux Ben Berden, lui, les aficionados de Lanarvily connaissaient déjà: troisième en 2002, deuxième en 2007 (derrière Julien Belgy) et encore deuxième en 2008 (derrière Arnaud Labbe), le crossman de la nouvelle structure Qin Cycling Team (que dirige l'ancien maillot vert Eric Vanderaerden) compte un titre de champion de Belgique (chez les juniors) et une victoire en Coupe du monde à son palmarès même si sa carrière a été entachée d'un contrôle positif à l'EP0 en 2004.

Les routiers font de la résistance

A défaut de réunir les meilleurs Tricolores (ce sera pour l'an prochain), Le Her et Le Hir (en grande condition, hier) avaient donc réussi à dénicher quelques «clients» dans le Mingant. Face aux régionaux et aux professionnels de la route, ils n'ont évidemment pas fait dans la dentelle. Yohann Corbihan, le triple champion de Bretagne espoirs, Cyril Gautier, qui n'a décidément jamais froid aux yeux, Christophe Le Bouédec, l'Orléanais Renard, Sébastien Le Naour ou encore Mathieu Halléguen ont bien essayé de s'inviter à leur table en début d'épreuve. Peeters et ses frères ne les ont pas gardés pour le dessert. «C'était impossible de rivaliser. Ils ont fait vingt minutes de randonnée avant d'accélérer furieusement la cadence», souriait ainsi le Quimpérois Le Naour, pas du tout surpris de voir Rob Peeters filer à travers champs. «J'avais déjà couru avec lui pendant les fêtes de fin d'année en Belgique. Quand j'ai vu qu'il était là, j'étais sûr qu'il allait gagner». Bien vu! Ben Berden, contrairement à l'an passé, n'avait effectivement pas besoin de mettre les mains aux poignées de frein pour être assuré de terminer deuxième: peu après la mi-course, Peeters décidait de s'en aller seul et l'emportait devant le «Poulidor du Mingant» et deux autres de ses compatriotes. L'an prochain, c'est sûr et certain, il y aura quatre Français aux quatre premières places à Lanarvily.

  • Philippe Priser


GERARD ATTEND L'OUVERTURE. «Après Taupont, le week-end dernier, c'était seulement mon deuxième (et dernier) cyclo-cross de l'hiver. Je n'avais donc pas beaucoup de repères mais tout s'est bien passé. Place à la route, maintenant! J'attaque ma sixième année chez les pros et j'ai vraiment envie de marcher. J'ai bien préparé le début de saison. J'ai beaucoup de choses à prouver en 2010».
LE SOUVENIR DE GUESDON. «Quand j'ai monté la côte du Mingant tout à l'heure, je me suis rappelé d'un championnat de Bretagne que j'avais disputé ici en 1985 chez les cadets. Ça ne me rajeunit pas! J'ai fait une course dans la course avec Lilian Jégou aujourd'hui. Il a terminé deux places devant moi mais ça va, je suis prêt à démarrer ma 16esaison chez les pros. La dernière? Je ne sais pas, on verra...»
LABORIE SANS SOUcI. «Depuis ma victoire à Taupont sur la finale du Challenge régional, j'avoue que j'ai un peu relâché la pression dans la semaine. J'en avais vraiment besoin. Je vais encore courir un dernier cyclo-cross, à Clohars-Carnoet, chez mes beaux-parents, dimanche prochain avant d'enchaîner avec la saison routière».
LE NAOUR POUR L'HONNEUR. «C'est une petite satisfaction que de terminer premier Breton ici. Je crois d'ailleurs que c'est mon meilleur résultat à Lanarvily. Après ma quatrième place à Taupont, dimanche dernier, cela montre en tout cas que je termine bien la saison. La forme est encore là: en février, je vais disputer quelques épreuves de VTT».
L'ERREUR DE BRAQUET DE CASPER. Le Picard de Saur-Sojasun espérait mieux que sa 23eplace. «Je suis entré en 3eposition dans la pâture mais, après, j'ai mis un trop gros braquet. Je me suis fait ?pèter la caisse?. J'ai mis du temps à me remettre puis, ensuite, j'ai fait la course avec Le Mével. Tantôt il était devant, tantôt c'était moi. On a fait du yo-yo.»
LA GALèRE DE HINAULT. Sébastien Hinault, le Briochin d'AG2R, a davantage souffert que ne le laisse supposer sa 17eplace. «C'était la galère. Je n'étais pas bien du tout. Je n'avais pas de forces. Je pense avoir payé le contrecoup du gros stage de l'équipe.»

  • Ph. P. et J. L. G.

Du top 7 pour Halléguen

Septièmeet premier pro français, Mathieu Halléguen n'a pas raté sa première sortie en Finistère avec le maillot Bretagne-Schuller sur le dos.

Avec Mathieu Halléguen, on ne voit pas passer l'hiver. Il avait fini la saison en remportant Paris-Tours espoirs, il débute 2010 en effectuant la course en tête dans l'un des plus prestigieux cyclo-cross français. Le rendez-vous de Lanarvily, ce n'était pas rien pour le gars de Châteauneuf-du-Faou. C'était la première fois qu'il courait en terre finistérienne en tant que professionnel. «J'avais déjà porté le maillot Bretagne-Schuller, le 3 janvier, à La Chapelle-Neuve (NDLR: 5e) mais ici, ce n'est pas pareil.»

«Impeccable»

Ici, c'est Lanarvily, La Mecque du cyclo-cross breton et plein de mecs (et de nanas) qui avaient pour Mathieu les yeux de Chimène pour Rodrigue. Ils n'ont pas été déçus. Mathieu a fini en boulet de canon et sa septième place lui conférait le titre, plutôt envié dans un tel concert, de premier pro français. Pas mal pour un p'tit gars de 21 ans, professionnel depuis le 1erjanvier seulement. «Le Bouedec (NDLR: un des meilleurs spécialistes bretons) a eu un ennui mécanique au départ et il m'a servi de lièvre. Au fil des tours, on remontait plein de coureurs. Je me disais: ?C'est impeccable de le tenir. Ça prouve que je suis dans une bonne condition?. A l'arrivée, je fais 7e. C'est super car je ne visais qu'une place dans les 15 premiers.»

Force et mental

Preuve de sa vaillance, le coureur de Bretagne-Schuller s'est même offert le luxe de battre Le Bouedec au sprint. Jean-Pierre (un ancien bon régional) n'était pas vraiment étonné par la perf' du fiston. «Hier, il a effectué une grosse sortie avec ses copains de l'équipe des Côtes-d'Armor. Et puis, il a bien bossé cet hiver, notamment avec Jo Kervennic (l'ancien vice-champion de France de cross-country). Il a de la force et du mental.» Mathieu ne se prend pas la tête pour autant. «Le public m'a beaucoup encouragé et j'ai essayé de lui rendre la pareille en faisant le spectacle mais faire premier pro aujourd'hui, ce n'est pas vraiment important. Ce qui compte, c'est d'être dans le coup dans le Grand Prix de La Marseillaise, dimanche, et de prendre de l'expérience tout au long de l'année.» «Ma parole, il a mangé du Top7! » était une pub à succès il y a une trentaine d'années. Elle était synonyme d'énergie à revendre. Comme le top 7 de Halléguen, hier...

Gautier rassuré

Le Finistérien a même fait la nique à Cyril Gautier, qui visait une place dans le top 5. 9e, le Costarmoricain de Bbox, était à la fois déçu et rassuré. «J'ai pris un départ moyen, je m'attendais à mieux. Après, j'ai réussi à revenir devant mais, peu à peu, les jambes répondaient moins. Cela dit, c'est normal car j'ai roulé ce matin et c'était mon premier cyclo-cross de la saison. Le positif, c'est que je n'ai pas ressenti, aujourd'hui, la douleur derrière la cuisse qui me gênait depuis un certain temps. Sinon, j'aurais été obligé de prendre du repos, alors que la saison commence! »

Le premier de Le Bon

Johan Le Bon (41e) a terminé loin de Halléguen et de Gautier mais il n'était pas mécontent du tout premier cyclo-cross de sa carrière. «J'ai dû insister pour que mon père (NDLR: Dominique, l'ancien pro) accepte que je vienne mais je ne regrette pas. Ce n'est pas mon truc mais j'ai aimé. C'était sympa», racontait, l'oeil malicieux, le jeune pro de Bretagne-Schuller. Lui aussi piaffe d'impatience avant de donner les premiers coups de pédale sur la route. Mathieu, Cyril, Johan, c'est de l'or en barre pour le cyclisme breton.

  • J. L. G.

ELITES : 1. Rob Peeters (Telenet-Fidea) 58'43''; 2. B. Berden (Quin Cycling) à 39''; 3. Th. Van den Bosch (Drink Cycling) à 53''; 4. J. Verstraeten (KDL Trans) à 2'06''; 5. L. Renard (Team cyclisme 41) à 3'01''; 6. S. Le Naour (VS Quimper) à 3'11''; 7. M. Halleguen (Bretagne Schuller, 1er espoir) à 3'28''; 8. Ch. Le Boedec (EC Quéven) mt; 9. C. Gautier (Bouygues Télécom) à 3'43''; 10. Y. Corbihan (UC Pays de Plouay, 2e espoir) à 3'57''; 11. V. Kyzivat (Rép. Tchèque); 12. Ch. Laborie (Sojasun Espoir); 13. Ph. Eberl (Rep. Tchèque); 14. L. Jégou (Bretagne Schuller); 15. R. Gillard (SC Maneguen); 16. F. Guesdon (Française des Jeux); 17. S. Hinault (AGRR La Mondiale); 18. J. Simon (SAUR Sojasun); 19. F. Guillou (Bretagne Schuller); 20. A. Gérard (FDJ); 21. A. Duault (UCK Vannes, 3e espoir); 22. N. Lemaitre (VS Pays de Lamballe); 23. J. Casper (Saur Sojasun); 24. L. Le Gac (Bic 2000); 25. Ch. Le Mével (FDJ); 26. P. Novotny (Rep. Tchèque); 27. J.M. Bideau (Bretagne Schuller); 28. H. Quillien (VS Quimper); 29. I. Le Dors (VCP Lorient); 30. B. Billant (VS Drennec). 53 coureurs classés. JUNIORS : 1. Romain Le Roux (VS Plabennec), 39'42''; 2. A. Coz (CC Guidel); 3. J. Goacolou (VCP Guingamp); 4. A. Le Meur (VS Scaër); 5. Y. Le Moigne (AC Trégunc); 6. S. Kervegant (AC Trégunc); 7. B. Le Coupannec (CC Guidel) CADETS : 1. Vincent Piriou (CC Concarneau); 2. Th. Doussal (CC Guidel); 3. A. Jan (UCP Plouay); 4. P. Arz (UC Auray); 5. A. Prodhomme (CC Moncontour); 6. G. Gaonach (CC Concarneau); 7. E. Gesbert (VS Andel); 8. F. Richeux (VSP Lamballe); 9. M. Perrom (Bic 2000); 10. E. Bergot (VS Plabennec). DAMES : 1. Alexandra Rannou (VS SCaër); 2. A. Richard (Bic 2000); 3. F. Gouya (VSP Lamballe); 4. E. Trétout (CC Douarnenez); 5. C. Faour (EC Plestin).

Une manche de Coupe du monde en 2012 ou en 2013?

Niels Albert, Sven Nys, Zdenek Stybar et toutes les stars de la discipline pourraient fort bien revenir ferrailler dans la vallée du Mingant dans quelques années. Cinq ans après avoir accueilli la 11e et dernière manche de la Coupe du monde (Nys, éblouissant, avait alors devancé le Néerlandais Groenendaal et l'Italien Franzoi), Patrick Le Her et Jean Le Hir se sont à nouveau portés candidats à l'organisation d'une épreuve du circuit mondial. «Nous avons bon espoir de l'obtenir en 2012 ou en 2013», confiait, hier après-midi, le successeur du Vicomte. Lanarvily, qu'on se le dise, n'a pas fini de défrayer la chronique.

Beau et show!

Un soleil radieux en arrivant, un sourire radieux en partant. Voilà comment, en un minimum de mots, on peut résumer un maximum de joies. Hier, à Lanarvily, on a vécu un très beau dimanche à la campagne. Il faisait beau, anormalement beau pour un 24janvier et, sur le circuit, c'était show, très show. Pour la plus grande joie de l'organisateur, Patrick Le Her. Le sourire cité plus haut, c'était le sien. «Je suis très heureux. Tout le monde a fait son travail.» Le successeur de Jean Le Hir était aux anges après avoir vécu des semaines d'enfer. La confection de son plateau avait souvent revêtu des allures de chemin de croix. Parfois, Patrick avait même manifesté son courroux et l'ire de Le Her avait alors de faux airs de Le Hir. Résultat des courses: un succès total. La belle histoire belge (ils se sont mis en quatre pour rafler les quatre premières places) a comblé les puristes du cyclo-cross et la prestation des routiers a ravi tous ceux qui sont venus à Lanarvily comme on va à un critérium d'après Tour de France. Le Mével et Casper, pour ne citer qu'eux, ne se sont pas contentés de mouiller le maillot. Le Breton et le Picard ont fait preuve d'une gentillesse et d'une disponibilité exemplaires. «J'ai vraiment apprécié. On ne m'avait pas menti à propos de Lanarvily, c'est exceptionnel», commentait le 10edu Tour de France, entre deux photos ou deux autographes. «Dommage que c'était seulement mon premier cross de la saison. Avec deux ou trois de plus, je me serais davantage pris au jeu.» Sympas, les routiers et le ciel leur avait fait un beau clin d'oeil en leur réservant un terrain sec. On exagère à peine en disant qu'il leur a offert un beau boulevard pour les propulser sur les routes du Midi ou du Qatar. En France, le Grand Prix d'Ouverture, c'est dimanche à Marseille. Mais on a l'impression que la saison routière a été lancée hier à Lanarvily. On laissera le mot de la fin à la voix du vélo, Daniel Mangeas: «D'habitude, à cette époque-ci, je suis au Gabon pour la Tropicale Amissa Bongo. Aujourd'hui, je n'ai pas été dépaysé.» Damned! On se demande si le bon Daniel n'a pas été victime d'une insolation dans le Léon...

  • Jérôme Le Gall

RANNOU, PIRIOU ET LE ROUX.

Alexandra Rannou, maillot de championne de Bretagne sur le dos, Vincent Piriou, qui fêtait ses 16 ans hier, et le «tout-terrain» Romain Le Roux ont également levé les bras au ciel dans le domaine du Vicomte. «Désormais, je pourrai dire que moi aussi, j'ai gagné un jour à Lanarvily... », souriait l'épatant champion de Bretagne des cadets.

BOULO 21e À HOOGERHEIDE.

Le champion de France espoirs Matthieu Boulo, retenu en équipe de France hier, s'est classé 21e de la finale de la Coupe du monde à Hoogerheide (Pays-Bas) où Arnaud Jouffroy (son dauphin à Liévin) a pris la troisième place. Boulo et Jouffroy participeront aux championnats du monde de Tabor, dimanche prochain en République tchèque. C'est le Belge Niels Albert qui a remporté cette dernière manche de la Coupe du monde où il a devancé le Tchèque Zdenek Stybar qui termine en tête du classement général final de l'épreuve.
FILLAUT VAINQUEUR A SAINT-THURIAL. Miguel Fillaut, le champion de Bretagne de VTT, a remporté l'épreuve de Saint-Thurial, hier en Ille-et-Vilaine. Le fils de Thierry a devancé sur la ligne le Vendéen Boris Hervouët et le néo-Briochin Benjamin Le Montagner.